Jean-Michel Jarre était hier en repérage au Zénith de Caen. Nostalgie est partenaire de sa tournée "2010" qui passera par 17 villes françaises entre le 30 septembre et le 11 décembre prochain. Le concert caennais est fixé au jeudi 25 novembre.

1_multipart_xF8FF_2_Jean_Michel_Jarre_2010___credit_Christine_Ferreira__3_On a pas tous les jours rendez-vous avec un pape. Celui-ci n'habite pas Rome mais il lui arrive de célébrer de grand-messes où se réunissent parfois jusqu'à plus de 3 millions de personnes. Ce pape de l'électro, c'est Jean-Michel Jarre. Quand son attachée de presse m'avait contacté la semaine dernière pour réaliser une interview, j'avais d'abord cru qu'il serait agréable de converser avec lui par téléphone à quelques semaines de son concert caennais. Mais quelle ne fut pas ma surprise quand elle m'annonça que JMJ en personne se déplacerait la semaine suivante à Caen pour faire une visite de repérage au Zénith. Tiens donc... Un artiste qui ne laisse rien au hasard, au point de venir s'imprégner des lieux de son concert 2 mois avant le Jour J ! Ca correspondait bien à l'image de perfectionniste qu'a le bonhomme.

15h30 donc hier au Zénith de Caen. Je suis pile à l'heure. On m'installe dans l'un des salons de la partie administrative. Une petite table basse sur laquelle on a disposé quelques apéritifs, des fauteuils confortables. Je pose mes appareils d'enregistrement et je patiente seul. 5 minutes. 10 minutes. 15 minutes. C'est bien connu : les stars ne sont jamais à l'heure. Un confrère d'une radio concurrente arrive dans le salon. Puis, en regardant par la fenêtre, je remarque enfin un peu d'agitation sur le parking situé un étage plus bas. 3 silhouettes sortent d'une voiture. L'une d'elle, immanquablement reconnaissable : élancée, classe, avec cette coupe de cheveux toujours très Berlioz et les lunettes de soleil vissées sur le nez. Voici le pape.JARRE_OK

Jean-Michel Jarre arrive dans le salon où nous l'attendons. Il salue mon confrère puis vient vers moi. La poignée de mains est franche, l'homme est agréable, souriant, sans chaleur excessive, mais extrêmement courtois et toujours très professionnel. Toute star qu'il est, JMJ ne trie pas les journalistes. Il accorde à chacun son petit quart d'heure en tête-à-tête. Certes, la rencontre peut manquer de contact humain, ça reste un simple question-réponse mais le maître répond de bonne grâce et toujours en écoutant attentivement ce qu'on lui raconte. Il ne coupera pas à la traditionnelle photo avec son intervieweur car tout journaliste que l'on est, on en reste pas moins groupie avec ceux qui le méritent. D'ailleurs, au moment de quitter la salle, le confrère qui prend ma suite lui présente déjà ses éloges. Sans compter qu'après les journalistes, ce sont quelques fans triés sur le volet qui auront droit à leur rencontre privée avec leur idole. Ce doit être dur de garder la tête froide quand on est le pape...

Avant d'aller l'applaudir à votre tour le jeudi 25 novembre au Zénith de Caen, voici l'interview de Jean-Michel Jarre hier au micro de Nostalgie Caen :