densit_1 467 522 Bas-Normands, 678 303 Calvadosiens et 109 899 Caennais. Voila pour les chiffres précis au 1er janvier...2008. Oui, car avec la nouvelle technique de recensement annuel adoptée en 2004, l'INSEE donne chaque année au mois de janvier des chiffres précis mais avec un léger laps temps de retard : 3 ans, ce qui à l'échelle démographique ne pèse finalement pas bien lourd.

Quelles sont les grandes tendances de cette dernière étude de la population ? D'abord, la poursuite du phénomène de périurbanisation. Derrière ce terme barbare, il faut ranger tous ceux qui choisissent de s'installer dans la proche ou moyenne périphérie d'une ville-centre comme Caen ou Le Havre. Ces 2 villes continuent de voir leur nombre d'habitants intra-muros diminuer au profit de leur banlieue. Seule exception notable en Normandie : Rouen, dont la population progresse. aire_urbaine

Autre tendance de fond : le dynamisme de la population bas-normande. Contrairement aux idées reçues, la population de notre région évolue plus vite que celle de nos voisins hauts-normands : +0.4% en Basse-Normandie entre 1999 et 2008 contre +0.3% en Haute Normandie. Principale conséquence du solde migratoire négatif de la Seine-Maritime qui ne parvient pas à conserver ses habitants (-0.3% sur 10 ans).

Ecoutez Isabelle Bigot, chargée d'étude à l'INSEE Basse-Normandie :

Ces indications seront-elles confirmées ou infirmées par le recensement qui débute aujourd'hui ? Réponse en...2014. Mais d'ici là, d'autres chiffres suivront dès l'année prochaine. En attendant, pas question de fermer la porte au nez de l'agent recenseur si vous faites partie des habitants qui sont sur sa liste. Le recensement est en effet obligatoire en France. Une amende est même prévue pour les récalcitrants, même si elle n'est jamais appliquée, la population se prêtant généralement de bonne grâce aux opérations.

Il n'est pas en plus certain que vous receviez la visite d'un agent recenseur. Seule une commune (de moins de 10 000 habitants) sur 5 est recensée chaque année. Luc sur mer, Cagny, Colombelles, Deauville, Grandcamp-Maisy, Rots ou Villers-Bocage sont sur la liste du Calvados cette année. Enfin, dans les villes de plus de 10 000 habitants, seulement 8% de la population est recensée par an.

Rappelons que les résultats du recensement aident à prendre d'importantes décisions en matière de politiques publiques : créations d'écoles ou encore d'hôpitaux. Ils aident aussi les professionnels à mieux connaître les caractéristiques des logements, les entreprises à mieux estimer les disponiblités de main-d'oeuvre. Enfin, il sont également très utiles pour les associations afin de mieux répondre aux besoins des populations.

Ecoutez Patricia Rieutord, chef du département statistiques à l'INSEE Basse-Normandie :