Lisieux

Pour la première fois depuis 5 ans, le Tour de France repose demain ses roues en Normandie. Le dernier passage remontait au Tour 2006 avec une étape à Caen qui avait été remportée devant le Zénith par le champion espagnol Oscar Freire. Cette fois, la capitale régionale sera boudée par la Grande Boucle. Les coureurs franchiront tout le sud du Calvados en traversant Vire, Condé-sur-Noireau et Falaise. L'arrivée sera jugée tout près de la Basilique de Lisieux au terme d'une courte mais intense montée finale. Nostalgie Caen vous propose un dossier tout-en-son pour célébrer ce grand retour du Tour en terre normande avec le speaker Daniel Mangeas, l'ancien coureur caennais Vincent Barteau, le jeune Valognais Anthony Delaplace actuellement sur le Tour et le maire de Lisieux Bernard Aubril.

Bon Tour de France à tous les Normands !

 

Vincent BarteauVincent Barteau a été coureur professionnel de 1983 à 1990.  Il habite aujourd'hui à Caen où il tient 3 chocolateries d'une grande enseigne. Il est le seul ancien coureur pro qui fait aujourd'hui partie de la caravane du Tour et, selon lui, les deux tiers des gens qui se déplacent sur le bord des routes l'été viennent avant tout voir passer la caravane publicitaire.  Ancien coéquipier de Laurent Fignon, il a porté le maillot jaune durant 12 jours sur le Tour 84. Beaucoup d'amateurs de vélo, Normands ou pas, s'en souviennent très bien et ne manqueront pas d'aller saluer Vincent Barteau durant cette étape de Lisieux.

Bernard AubrilS'il est déjà depuis 10 ans le maire de Lisieux, Bernard Aubril est aussi le président du Vélo-Club lexovien depuis 1977 ! Ce passionné de cyclisme a déjà ramené la Grande Boucle à Lisieux en 2006 pour le départ d'une étape vers Vitré. Il avait eu la curiosité alors de reconnaître sur un vélo l'étape qui partirait de sa ville. Rebelote en 2011 : Bernard Aubril a enfourché sa bicyclette la semaine dernière pour avaler les 226 kilomètres qui séparent Dinan de Lisieux. Mais le Tour de France et la cité de Sainte-Thérèse ont déjà une histoire ancienne. En 1964 et en 1970, Lisieux a déjà été le théâtre d'une arrivée du Tour. Et croyez-le ou non, mais Bernard Aubril était déjà là !

Daniel MangeasUn autre amoureux du Tour se souvient très bien des arrivées de la Grande Boucle en Normandie : c'est Daniel Mangeas. A chaque arrivée d'étape, le timbre de sa voix si caractérstique retentit dans les enceintes disposées autour de la ligne d'arrivée. Le speaker du Tour est originaire du sud-Manche, à quelques encablures du Mont Saint Michel, et voici ce qu'il répond quand on lui demande de nous parler de ses souvenirs du Tour de France dans la région de son enfance :

 
Le Tour ne serait pas le Tour sans le régional de l'étape, ou le "régional de l'épate" selon la belle formule d'Antoine Blondin. Anthony DelaplaceDans le peloton du Tour 2011, on ne recense que 2 Normands, et tous les 2 sont originaires de la région de Cherbourg. Amaël Moinard d'abord. Il avait signé une très belle 15ème place au classement général du Tour 2008. Cette année, il roule au sein de la formation BMC pour son leader Cadel Evans. L'autre régional à surveiller de près dans cette étape de Lisieux, ce sera Anthony Delaplace. Il dispute à 21 ans son tout premier Tour de France au sein de la formation bretonne Saur-Sojasun et c'est forcément très impressionnant pour ce jeune coureur originaire de Valognes. Ecoutez Anthony Delaplace :

 

L'étape dans le Calvados

 

L'étape à Lisieux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'étape Dinan-Lisieux sur le site du Tour de France, c'est ici.