manif_Caen

Pour la 7ème fois depuis la rentrée, les syndicats mobilisent ce jeudi contre la réforme des retraites. Avec une particularité toutefois pour cette journée du 28 octobre : la réforme est désormais définitivement adoptée puisqu'elle a été votée une ultime fois hier devant l'Assemblée Nationale où 336 députés l'ont acquiescé.
Mais le chemin jusqu'à la promulgation passera par le Conseil Constitutionnel car les parlementaires socialistes ont déjà annoncé leur intention de saisir la haute instance. Dès lors, c'est ce laps de temps qu'il reste jusqu'à la promulgation définitive que les syndicats veulent exploiter à fond, espérant renouveler le précédent "CPE" quand le Contrat Première Embauche de Dominique de Villepin fut adopté mais jamais promulgué.
Le chemin semble toutefois difficile, vu la volonté que le gouvernement affiche à vouloir faire passer sa réforme. Il préfère désormaisIntersyndicale parier sur un effritement progressif de l'unité syndicale sur le dossier. La CFE-CGC n'appelle déjà plus ses adhérents à manifester aujourd'hui. Et désormais, c'est le couple CGT-CFDT qui est dans la ligne de mire alors que François Chérèque a semblé faire un pas de côté lundi soir en proposant des négociations sur l'emploi des jeunes et des séniors.
Alors quid de ce couple CGT-CFDT ? A quoi sert-il encore de manifester aujourd'hui ? Questions posées à Bertrand Brière, secrétaire régional de la CFDT en Basse-Normandie :

Manifestation à 10h, place Saint Pierre à Caen.
Le trafic tramway sera normal aujourd'hui. A noter simplement une interruption de la circulation entre l'Université et la Gare SCNF entre 9h15 et 13h, le temps de la manifestation.
Du côté des trains, les 3/4 du trafic entre Caen et Paris est aujourd'hui assuré.
Enfin la situation côté carburant est moins dramatique qu'elle ne le fut la semaine dernière mais la moitié des pompes du Calvados connait encore aujourd'hui des difficultés de ravitaillement.