Ce que beaucoup redoutaient depuis quelques jours est donc finalement arrivé à Caen. Un jeune homme de 19 ans aurait été grièvement blessé lors de la manifestation de mardi contre la réforme des retraites devant le siège local du MEDEF dans le quartier de la Folie-Couvrechef. Son père a alerté hier les médias alors que, dans un premier temps, le bilan de la préfecture faisait seulement état de 2 blessés légers.
Il faut dire que le rassemblement devant la forteresse du patronat bas-normand a très vite tourné à l'affrontement entre jeunes manifestants et CRS qui défendaient le bâtiment. Dès hier, l'intersyndicale du Calvados a condamné cette "agression policière" et dénonçait le fait que les CRS avait tiré leurs grenades lacrymogènes à flux tendu, autrement dit directement sur les manifestants. Une version que conteste la préfecture par la voix de la directrice de cabinet du préfet qui parle de "tirs en cloche", c'est-à-dire pointés vers le ciel.
Quelle que soit la bonne version, un jeune manifestant caennais a donc reçu une grenade en plein front. Le choc lui aurait brisé la boîte crânienne et il a dû subir hier une très lourde intervention chirurgicale de plus de 5 heures au CHU de Caen.
L'incident ne devrait pas manquer d'alimenter la polémique née cette semaine sur la présence de lycéens dans les cortèges. Polémique alimentée mardi soir par Ségolène Royal qui a appelé les jeunes à "descendre pacifiquement dans la rue". mais il s'agissait là d'un voeu de prudence, et non un appel à la rébellion, selon les précisions même de l'intéressée qui a dû répondre aux accusations d'irresponsabilité lancées par plusieurs hommes politiques de droite, à commencer par le président de la République en personne.
FCPE_CalvadosLa PEEP, deuxième fédération de parents d'élèves de l'enseignement public, a dénoncé de son côté les blocages de lycées et "l'instrumentalisation des lycéens par diverses organisations".
Après l'incident survenu mardi à Caen, nous avons invité dans les locaux de Nostalgie Caen, Paul Besombes, président de la FCPE (Fédération des Conseils de Parents d'Elèves des écoles publiques) à venir répondre à quelques questions sur ce sujet.

Le père du jeune manifestant blessé à Caen a décidé de porter plainte.