retraitesAujourd'hui se déroule la deuxième journée d'action interprofessionnelle contre la réforme des retraites depuis la rentrée. Objectif des syndicats : amener encore plus de gens à descendre dans les rues que le 7 septembre dernier. A Caen, 32 000 personnes avaient manifesté au départ de la place Saint Pierre.

Le projet de loi, lui, suit son petit bonhomme de chemin, étranger à ces tempêtes sociales. Votée la semaine dernière à l'Assemblée Nationale, la réforme sera examinée début octobre par le Sénat.
Le député-maire socialiste de Caen, Philippe Duron, a voté contre ce texte, comme l'ensemble du groupe socialiste. Il estime que la retraite à 60 ans doit rester un droit pour chacun et il attend de pied ferme la seconde lecture du texte à l'Assemblée.

Les Français restent quand même sceptiques : 62 % d'entre eux (selon un sondage de l'Institut français d’Opinion publique) ne croient pas la promesse des dirigeants socialistes quand ils disent vouloir revenir à la retraite à 60 ans en cas de victoire à la présidentielle de 2012.

PhilippeDuron



Ecoutez Philippe Duron, député-maire socialiste de Caen :