laurence_dumontDans un article paru hier dans les colonnes du quotidien Aujourd'hui en France, la députée du Calvados Laurence Dumont lance un pavé dans la mare. Elle affirme que tous les bénéfices de la journée de solidarité, autrement dit du lundi de pentecôte travaillé, ne sont pas allés vers la prise en charge des personnes âgées et handicapées comme cela avait été annoncé par le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin en 2005. 150 millions d'euros d'excédent auraient été versés pour combler une partie du trou de la Sécurité Sociale.

Laurence Dumont ajoute par ailleurs que le gouvernement plancherait actuellement sur une seconde journée férié travaillé, toujours au bénéfice de la solidarité générationnelle. Nous avons donc joint la députée de Caen-Est, également présidente de la mission d'information parlementaire sur cette journée travaillée du lundi de pentecôte, pour revenir avec elle en détail sur tous ces points :