Photo0693

Pour la 3ème fois en 6 ans, le Stade Malherbe va donc retrouver le chemin de la Ligue 1. Les Caennais se sont qualifiés hier soir au terme d'un match sans grand intérêt face au Nîmes Olympique. Qu'importe le flacon, ce score nul et vierge de 0-0 permet aux joueurs normands d'être définitivement à l'abri d'un brusque dévissage puisque les voici avec 15 points d'avance sur le FC Metz, 4ème, à 5 journées de la fin du championnat.

Ce ne fut pourtant pas l'explosion de joie hier à d'Ornano. Le stade n'était pas plein (un peu moins de 15 500 spectateurs), ce qui est normal pour un match se jouant un lundi, retransmission télévisée oblige. Mais l'ambiance est restée très courtoise, même au coup de sifflet final. Certains spectateurs ont même choisi de quitter les tribunes avant la fin de la rencontre.
La faute au médiocre spectacle ? Pas seulement. La remontée en Ligue 1 n'était plus véritablement un enjeu. Elle est installée dans les esprits depuis déjà plusieurs semaines. Le véritable intérêt de cette fin de championnat sera bel et bien le titre de champion de Ligue 2 qu'il faudra aller chercher face à Brest, toujours en embuscade à 3 points derrières les Caennais. On peut donc s'attendre à du beau spectacle, à commencer par le derby normand qui se jouera au Havre lundi prochain. Les joueurs caennais espèrent bien célébrer la vraie fête le 7 mai prochain lors du dernier match à d'Ornano contre Metz. Les malherbistes pourraient alors offrir à leurs supporters leur premier titre de champion de France de Ligue 2 depuis celui conquis en 1996.

Les réactions d'après-match

Franck Dumas, entraîneur du Stade Malherbe :

Grégory Tafforeau, défenseur du Stade Malherbe :

Jean-François Fortin, président du Stade Malherbe :